Dona dolores, et les personnes qui l’accompagnaient, n’atteignirent l’hacienda que quelques moments avant le coucher du

Le comte se preparait a repondre, mais Olivier lui saisit vivement le bras.

Gros travail pour peu de chose, dit Maurin, puisque ca ne te rend pas meilleur un bon oeuf a la coque. .

Et il se rememore l’allure insouciante du tringlot qu’il vit entre les gendarmes, lors de son depart. . . Le bon cure quitta le ton oratoire pour dire avec beaucoup de simplicite: –Maintenant, mes tres chers freres, nous allons comme tous les ans faire, au dehors, sur la terrasse, une petite procession, afin d’attirer, par nos prieres et nos hymnes pieux, les benedictions de notre saint venere sur les fruits de la terre et les travaux des champs.

Mais, monsieur le prefet. . . Les bras trop longs, la main trop large, le pied s’aplatissant dans l’espadrille. [Footnote 1: 6,000,000 de notre monnaie. N’ai-je pas defendu qu’on me derange? dit le president a l’huissier qui se tenait incline devant lui.

.

. Ils quitterent alors la cellule et conduits par la superieure ils arriverent a la porte du couvent; sous un leger pretexte, l’abbesse avait eu la precaution d’eloigner la touriere, elle ouvrit donc elle-meme la porte, puis, lorsque don Diego et la jeune fille furent sortis, elle fit un dernier salut au secretaire du gouverneur et referma la porte comme si elle avait hate d’etre delivree du souci que sa presence lui causait.

Le fusil au poing, Maurin attendait il ne savait quoi. Maurin le rencontra sous le _Pin Berthaud_, pin gigantesque bien connu dans tout le golfe, mais dont la celebrite est devenue universelle, depuis que sous son ombre le roi des Maures et son dauphin de la main gauche s’y rencontrerent pour une memorable conversation. Le motif en etait simple et facile a comprendre pour les gens meme les plus en dehors de la politique. Adresser toutes demandes a M. Une chaleur parfumee l’impregne et affadit sa rage. III Apres une bouderie de quelques jours la mere et le fils se reconcilierent avec un regain de tendresse. Et tout a se lecher les doigts! –Il faut deux heures, n’est-ce pas, dit Tonia, pour monter a la Bonne Mere? –Deux heures, repondit l’une des deux devotes, sur, deux heures au moins, dechaussee surtout.