Si je parle seul, ane que tu es, ce n’est pas sans raison, tu penses

L’univers nous apparait comme contradictoire a lui-meme; notre esprit est encore incapable de concevoir que le conflit des forces opposees, la lutte des antinomies, vie et mort, bien et mal, est la condition meme de l’ordre dans le monde. Ma mere, repondit-il avec un accent de haine implacable, quand j’ai maudit cet homme, c’est mon pere qui parlait par ma bouche et, du fond de la tombe sanglante ou l’a couche ce miserable, me dictait cette malediction; elle restera sur lui, stigmate indelebile, et Dieu lui demandera, comme au premier fratricide: Cain! Qu’as-tu fait de ton frere? A ces paroles, prononcees d’une voix terrible, don Horacio s’affaissa foudroye sur le sol. vous l’aimiez beaucoup, madame?. C’est bien.

Monsieur le comte, dit-il, en se tournant vers le jeune homme; nous voici arrives au terme de notre voyage, permettez-moi de prendre conge de vous.

. La somme est forte. Jamais elle ne compte une aventure marquante qui permette d’induire une croyance sur son esprit. Tout a coup elle tressaillit. .

Voyons, dit-il au bout d’un instant, ne faisons pas une guerre de mots, venons au fait comme des hommes: que voulez-vous? –Je vais vous le dire repondit le comte. Cela ne vous regarde pas, senorita, je veux vous voir belle, moi, c’est mon caprice; votre devoir de niece soumise, est de m’obeir, sans vous permettre d’observations, allons, embrassez-moi toutes deux, et laissez-moi partir, je n’ai que trop tarde deja. Tout en un coup, il se mit a courir vers sa maison pour aller voir par lui-meme si c’etait bien vrai, mais une idee le prit en chemin; il s’arreta pres de moi, me mit le poing sous la figure, et me dit: –Tu te fiches de moi, _preutretre_? –Je te dis qu’il est mort, espece d’ane! –Si tu me fais une farce, me dit Latrinque, nous reglerons la suite,–mais si tu as dit verite, Magaud,–comme c’est toi qui m’as donne le conseil. La jeune fille etait charmante ainsi; jamais le comte ne l’avait vue si belle. .

. Don Jaime avait un but en prolongeant ce combat inegal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.